LES AUTRES ARMES- ASIE ETC...

Sans aperçu
Type :
Taille : 0 Ko
1542 Machette Coloniale Espagnole (Espagne)S. 1542 Machette Coloniale Espagnole (Espagne)S.
Machette utilisée par les officiers des troupe coloniales Espagnole durant la guerre de cuba fin 19 th.
Monture à tête d'aigle en alliage avec deux renfort de laiton de chaque côtés.
Lame d'acier trabchante et fourreau originale en cuir.
1251- Epée du Buthan 18-19th S. 1251- Epée du Buthan 18-19th S.
1257- Épée coloniale Espagnol 19th . S. Collection C. Privé 1257- Épée coloniale Espagnol 19th . S. Collection C. Privé
Épée coloniale espagnole est le nom commun pour ces rares et inhabituelles épées, cependant, où ils ont été utilisés n'est pas très clair. Il a été attribué aux soldats espagnols du Maroc espagnol, des Philippines, de Cuba et d'autres pays d'Amérique centrale. Fine lame de 84 cm de long portant une trace de reparation parfaite et d'époque.
904- Mak (Cambodge) S. 904- Mak (Cambodge) S.
Le MAK est l'une des armes les plus uniques de l'Asie du Sud. Son apparence est à la fois curieuse et maladroite, mais apparemment il a une certaine réputation comme arme efficace depuis pas mal de quelques siècles , on peut voir deux cavaliers tenant clairement des maks sur certains bas reliefs du 12 eme siecle à Angkor Wat au Cambodge.

Comme beaucoup d'armes ethnographique, le mak est à l' origines un outil agricole (un peu comme le kopesh égyptien, le panabas Moro, ou le malais parang Jinah).
Les maks semblent difficile à manipuler. Il semblerait qu'ils ont été fait pour couper des choses au-dessus des arbres , d'un mouvement de haut en bas.

De leur forme primitive ils sont devenus à un moment donné des armes puissantes , à la fois haches de combat, masse et ainsi que courtes lances.

Sa courbe descendante est curieuse et semble mettre beaucoup de pression sur le poignet ce qui permet en hauteur, comme dans monté sur un cheval par exemple un excellent balancement . Un autre avantage de cette courbure étrange peut-être d'accrocher l'arme d'un ennemi.

Certains modèles portent des saillies à la partie supérieure de la lame , l'explication de ces saillies est un mystère. Peut-être qu'elles étaient un ornement, ou servaient à un but plus pratique.



Indépendamment de leur apparence maladroite et une certaine difficulté dans la manipulation, le mak a suffisamment d'impact comme arme pour être resté en service pendant des siècles.
Il était aussi une des armes utilisé par les Viet-Cong pendant la guerre du Vietnam.
752-Sjian Ecossaise 19 eme- Scottish Dirk 19 TH S. 752-Sjian Ecossaise 19 eme- Scottish Dirk 19 TH S.
Depuis les premiers couteaux qui furent fabriqués en pierre, les poignards et les couteaux ont fait partie de tenues civiles et militaires Quelques cultures à travers l'histoire, cependant, ont fait que cet outil utilitaire est vraiment devenu un élément de grande importance culturelle. Le poignard, développée par les Ecossais, est l'une de ces armes. Les Ecossais du Moyen Age et de la Renaissance ont passé une grande partie de leur temps en conflit entre guerre d?indépendance avec l'Angleterre ou lutte avec d'autres clans pour la domination locale. En tant que tel, les Ecossais étaient connus de passer leur vie quotidienne entièrement ou presque entièrement armés, beaucoup plus que les autres Européens de l'époque , on disait d?eux qu?ils allaient à l'église avec leurs épées et leurs poignards. Les dagues étaient des armes efficaces en temps de guerre ainsi qu?un outil utile pour les tâches quotidiennes, y compris alimentaires. Compte tenu de ces considérations, il est facile de voir pourquoi il était difficile de trouver un Highlander, sans une telle arme. Qu'est-ce un poignard? À la base un poignard peut être définie comme un manche avec une lame droite." Cette définition est vague, et bien sûr englobe différents types de couteaux, en fait, la plupart des poignards peut entrer dans cette définition. Le Dirk écossais, cependant, a des caractéristiques uniques qui le distinguent des autres poignards à lame droite. Le Dirk écossais est un descendant direct du poignard ballock médiévale. En regardant les versions stylisées de la dague a travers les époques, il peut être difficile de voir un rapport à son ancien cousin. Les premières versions, cependant, montrent sa lignée plus clairement.
751- Navaja 160 cm  1840 (Espagne)S. 751- Navaja 160 cm 1840 (Espagne)S.
La navaja, (de l'espagnole navaja et du latin novacula, rasoir) est un long couteau pliant qui nous viens d'Espagne, mais qui s'est développé dans le monde hispanique en général et un peu en France dans la mesure où un certain nombre de ces couteaux étaient fabriqués à Thiers, puis exportés vers l?Espagne.
La navaja possède une lame variant d'une dizaine de centimètres a plus de 80 cm. La lame en acier, se bloque avec un cran d'arrêt (à anneau ou à petit levier).
Bien que des couteaux lui ressemblant existent en Espagne depuis des siècles, la navaja a pris sa forme actuelle, au XVIII°siècle et a connu son âge d'or au XIX°s..
L'une des villes associées avec la forge de navajas est Tolède, célèbre aussi pour sa forge de lames d'épées (l?acier des rois)
Au XIX°s., de nombreux voyageurs français ou autres, feront état du grand nombres de joueurs de couteaux en Espagne et de leur virtuosité. La navaja, arme d'attaque et de défense, a son maniement enseigné à l'époque dans des académies très réputés dans toute l'Espagne.
La "herramienta" ou art de manier le fer est particulièrement développé à Séville et Tolède, mais c'est à Malaga, que se trouve les académies de 'maniement de navajas" les plus renommées.
L'art de la navaja, donne lieu à l'écriture de traité d'escrime, se rapportant à son usage, comme le : El noblissimo arte de la estrima (1849) de Maestro de Armas.
En général, le baratero, ou homme de la navaja, tiens la navaja de la main droite, tandis que la gauche, protège les points sensibles (coeur, aine diaphragme...). Une cape ou un autre vêtement enroulé sert de protection au bras. Le chapeau rigide de l'époque est parfois utilisé comme bouclier ou comme leurre.
718- Dha Montagnards 19th (Siam - Laos)S. 718- Dha Montagnards 19th (Siam - Laos)S.
677-Facon Argentin (Argentine)Price on request 677-Facon Argentin (Argentine)Price on request
630. Dha (Birmanie , Nord Thaïland) S. 630. Dha (Birmanie , Nord Thaïland) S.
Dha (sabre) : Terme désignant deux choses proches : d?abord les sabres birmans (ou « da kaou che »), puis le travail d?une manière générale avec les armes blanches dans le thaing (sabre long, dague). Suivant les origines ethniques, on trouve différents types de sabre. Le dha birman a une forme très spécifique, généralement il ne possède pas de garde, la lame a un seul tranchant est incurvée et s?élargie côté pointe. Néanmoins, on trouve des lames rectilignes (Ex. : le dha de l?ethnie akhas s?élargit à son extrémité et est porté dans le dos ; le dha des Kachins carré à son extrémité est porté devant l?abdomen ; le dha des Shans et de certaines tribus montagnardes est porté sur le costume traditionnel ; le dha des nobles de Birmanie est souvent doré, la lame et le manche ornementés). Les lames sont souvent gravées . Les montures très longues, sont faites de bois qui peut être recouvert de laiton ou argent, ou d?ivoire.
607. Lao Rice cutter (Laos)S. 607. Lao Rice cutter (Laos)S.
61-Lance Vietnamienne (Vietnam)S. 61-Lance Vietnamienne (Vietnam)S.
L?histoire du Viêt Nam est l?histoire des peuples qui ont occupé le pays que l?on appelle le Viêt Nam. Pour les historiens vietnamiens, le Viêt Nam fut fondé en 2877 av. J.-C. dans leur capitale de l?époque qui se situait à l?emplacement de l?actuelle Canton (en Chine).
Viêt Nam signifie textuellement les Viêt du Sud. Le pays Âu Lac aurait occupé la région cantonaise. Il aurait été amputé du nord de son territoire par les conquêtes chinoises. Ne restant que le sud, le royaume prend le nom de Nam Viêt (c?est-à-dire le pays des Viêt du Sud) pour signifier la perte de ses terres. Le Nam Viêt n?est alors que la partie nord du Viêt Nam actuel.
La lance est l'arme de bras la plus ancienne et la plus commune trouvé au Viêt Nam avec la hache. Les têtes de lance ont des tailles et des formes différentes, certains ont seulement une douzaine centimètres de longueur, pendant que certaines ont trente à quarante centimètres de long. Les tiges de lance varient aussi beaucoup, on les trouve en bois ou en bambou. Le soldat d'infanterie utilisait des lances très courtes avec des boucliers comme le représentent des peintures sur des vases du 13ème siècle, d'autre part, les lances de cavalerie mesuraient jusqu'à trois à quatre mètres de long, beaucoup ressemblaient aux lance européenne du 17ème siècle avec une forte influence venant de Chine et d'Indonésie.
94-Dha , manche ivoire de la  Royal family of Birmanie) S. 94-Dha , manche ivoire de la Royal family of Birmanie) S.
Dha (sabre) : Terme désignant deux choses proches : d?abord les sabres birmans (ou « da kaou che »), puis le travail d?une manière générale avec les armes blanches dans le thaing (sabre long, dague). Suivant les origines ethniques, on trouve différents types de sabre. Le dha birman a une forme très spécifique, généralement il ne possède pas de garde, la lame a un seul tranchant est incurvée et s?élargie côté pointe. Néanmoins, on trouve des lames rectilignes (Ex. : le dha de l?ethnie akhas s?élargit à son extrémité et est porté dans le dos ; le dha des Kachins carré à son extrémité est porté devant l?abdomen ; le dha des Shans et de certaines tribus montagnardes est porté sur le costume traditionnel ; le dha des nobles de Birmanie est souvent doré, la lame et le manche ornementés). Les lames sont souvent gravées . Les montures très longues, sont faites de bois qui peut être recouvert de laiton ou argent, ou d?ivoire.
Dha detail.jpg Dha detail.jpg
158-Dha (Birmanie).jpg S. 158-Dha (Birmanie).jpg S.
Dha (sabre) : Terme désignant deux choses proches : d?abord les sabres birmans (ou « da kaou che »), puis le travail d?une manière générale avec les armes blanches dans le thaing (sabre long, dague). Suivant les origines ethniques, on trouve différents types de sabre. Le dha birman a une forme très spécifique, généralement il ne possède pas de garde, la lame a un seul tranchant est incurvée et s?élargie côté pointe. Néanmoins, on trouve des lames rectilignes (Ex. : le dha de l?ethnie akhas s?élargit à son extrémité et est porté dans le dos ; le dha des Kachins carré à son extrémité est porté devant l?abdomen ; le dha des Shans et de certaines tribus montagnardes est porté sur le costume traditionnel ; le dha des nobles de Birmanie est souvent doré, la lame et le manche ornementés). Les lames sont souvent gravées . Les montures très longues, sont faites de bois qui peut être recouvert de laiton ou argent, ou d?ivoire.
171-Dha (Birmanie).S. 171-Dha (Birmanie).S.
Dha (sabre) : Terme désignant deux choses proches : d?abord les sabres birmans (ou « da kaou che »), puis le travail d?une manière générale avec les armes blanches dans le thaing (sabre long, dague). Suivant les origines ethniques, on trouve différents types de sabre. Le dha birman a une forme très spécifique, généralement il ne possède pas de garde, la lame a un seul tranchant est incurvée et s?élargie côté pointe. Néanmoins, on trouve des lames rectilignes (Ex. : le dha de l?ethnie akhas s?élargit à son extrémité et est porté dans le dos ; le dha des Kachins carré à son extrémité est porté devant l?abdomen ; le dha des Shans et de certaines tribus montagnardes est porté sur le costume traditionnel ; le dha des nobles de Birmanie est souvent doré, la lame et le manche ornementés). Les lames sont souvent gravées . Les montures très longues, sont faites de bois qui peut être recouvert de laiton ou argent, ou d?ivoire.
172-Dha (Birmanie) manche ivoire/Ivory handle S. 172-Dha (Birmanie) manche ivoire/Ivory handle S.
Dha (sabre) : Terme désignant deux choses proches : d?abord les sabres birmans (ou « da kaou che »), puis le travail d?une manière générale avec les armes blanches dans le thaing (sabre long, dague). Suivant les origines ethniques, on trouve différents types de sabre. Le dha birman a une forme très spécifique, généralement il ne possède pas de garde, la lame a un seul tranchant est incurvée et s?élargie côté pointe. Néanmoins, on trouve des lames rectilignes (Ex. : le dha de l?ethnie akhas s?élargit à son extrémité et est porté dans le dos ; le dha des Kachins carré à son extrémité est porté devant l?abdomen ; le dha des Shans et de certaines tribus montagnardes est porté sur le costume traditionnel ; le dha des nobles de Birmanie est souvent doré, la lame et le manche ornementés). Les lames sont souvent gravées . Les montures très longues, sont faites de bois qui peut être recouvert de laiton ou argent, ou d?ivoire.
295-Épée Jian ( Chine ) S. 295-Épée Jian ( Chine ) S.
Le, ou la, Jian (en Chinois: ?) est une épée apparue en Chine avant le commencement de notre ère, et fut utilisé pendant la totalité du Moyen Âge chinois.
Dans le Kung Fu Shaolin elle est surnommée « Le général des armes ». Elle fait partie avec le bâton, la lance et le sabre, des quatre armes de base des arts martiaux chinois
L'épée Jian est constituée d'une poignée à une main surmontée d'une garde très peu prononcée car pratiquement inutile, puisque les épées étaient rarement entrechoquées de leur côté tranchant, et d'une lame, à deux tranchants, relativement pointue, et dont l'épaisseur ne dépassait pas quelques millimètres. Cette finesse lui donne une grande souplesse.
Ces épées étaient particulièrement fragiles, mais extrêmement tranchantes, et le style de combat utilisé avec cette épée s'apparente à de la danse, car la fragilité de l'épée oblige l'épéiste à faire des mouvements amples, mais la rapidité d'exécution d'un coup est fulgurante. La pratique de ce combat se nomme Jianshu.Ce genre d'épée présentée, était très commune et était offerte aux dignitaires etranger avant leur retour au pays.On les trouvait recouverte de peau de requin ou d'écaille de tortue.
323-Shuang Dao ( Chine -Dinasty Qing Fin XIX ème)Sold 323-Shuang Dao ( Chine -Dinasty Qing Fin XIX ème)Sold
La première apparition du dao date de la Dynastie Shang dans l'Âge du bronze de la Chine et était appelé Zhibei dao (???) (couteau droit). Comme le nom l?indique, ceux-ci étaient des armes a lame droites ou légèrement courbées à simple tranchant. Moins commun comme arme militaire que le Jian à lame droite et double tranchant, le dao est devenu populaire dans la cavalerie pendant la dynastie de Han en raison de sa robustesse. Peu après il fut distribué comme dotation à l?infanterie en remplacement du Jian. Pendant la Dynastie Tang, le dao a été exportés tant en Corée qu'au Japon, en influençant les forgerons des deux nations. Les lames des dao de l?ère Tang sont évocatrices des Chokuto japonais et de l'image populaire du mythique Ninjato.
Pendant la Dynastie Song, une forme de dao était le shoudao, quelques illustrations les montrent comme dans l'encyclopédie de militaires Song du 11ème siècle ou Wujing Zongyao les représente avec des lames courbées, peut-être une influence des tribus des steppe de l'Asie Centrale, qui conquerraient des parties de la Chine pendant la période Song. Aussi on peut dater de la période Song les dadao, les long zhanmadao, à deux mains et les buzhandao de la même façon à deux mains (???).Le shuandao Est une variante du dao, deux lames robustes ,montées sur deux demi poignées ( comme une poignée coupée en deux longitudinalement) de bois recouvert de peau de raie , avec une garde composée de deux demis disques de laiton et surmonté d?un pommeau composé de deux demi sphères, s?assemble en une seule épée et entrent dans un même fourreau .La datation de ce type d?épée est incertaine mais vraisemblablement de l?époque Qing (Fin 19 ème).
342-NAkHA DASTI ( Inde ) 342-NAkHA DASTI ( Inde )
Cette arme est un gantelet de combat d?origine indienne utilisé comme une paire de gants avec des griffes et les pointes acérées, qui dans les batailles de corps a corps s?avère redoutable. Les gants sont en cuivre ou laiton et les griffes sont d?acier. Arme réelle ou curiosité touristique ? J. Tirri le présente comme une arme réelle.
390-Set de table (Tibet) S. 390-Set de table (Tibet) S.
Set de table tibétain Composé d'un petit couteau au manche en bois terminé par un pommeau recouvert de métal argenté.De deux baguettes de corail rouge et d'un fourreau de bois recouvert de peau de raie et de métal argenté.
396-abre militaire Nazi a réparer, (Allemagne)S. 396-abre militaire Nazi a réparer, (Allemagne)S.
Ce sabre Militaire est le modèle numéro 24 fait par Höller, modèle traditionnel des officiers de l'armée allemande de 1933 a 1945. Ce sabre est de type tête de cygne .La poignée est en aluminium doré a l'or fin, et décoré de feuilles de chêne sur le dos, la garde et le protège main .La garde présent sur sa face avant l'aigle nazi surmontant la croix gammée encadré de deux diamants. Sur l'arrière un écusson sert de milieu de garde. Il est accompagné de sa dragonne réglementaire
403-PukoMartiini (finlande) Pride on Request 403-PukoMartiini (finlande) Pride on Request
La lame du puukko a un simple tranchant et un dos robuste pour permetre à l'utilisateur de placer un pouce pour concentrer la force. Puukkos sont utilisés tant comme un outil pour toutes les sortes de sculpture, surtout pour travailler du bois, que pour nettoyer les prises de pêcheurs et de chasseurs. Quelques designs de puukko ont une pointe légèrement relevée vers le haut ou recourbée vers le bas, en fonction de son utilisation. Une pointe de puukko de chasse est souvent courbé en bas pour écorcher et ouvrir l'animal plus facilement et moins en désordre. La lame est relativement courte, d'habitude de la même longueur que la poignée. Les puukkos de pêcheur ont quelquefois une petite queue-d'aronde sur la pointe.
Un puukko n'a souvent aucune garde pour empêcher la main de glisser sur le bord, mais ce n'est d'aucune importance, comme il est considéré comme un outil coupant et non comme une arme de combat. . La longueur traditionnelle de la lame puukko est d'habitude de 90-120 millimètres. Les découpeurs, les chasseurs préfèrent des lames plus courtes; les menuisiers, les charpentiers et les constructeurs plus longues. Le Saami leuku, qui est l'outil d'un amateur de grand air, peut avoir une lame mesurant de 400 millimètres et jusqu'à 500 millimètres .Le väkipuukko historiques est plus une machette ou une courte épée (le style scramasax ) plutôt que vrai puukko.
Les lames forgées a l'usine aussi bien que les lames forgées main sont souvent stratifiées. Une couche mince d'acier très dur (traditionnellement l'acier de creuset de fer limonite) est coincée entre deux couches de métal plus doux, qui rendent la lame moins cassante . Avant le 19ème siècle, presque tout le fer en Finlande a été fait de limonite sur les haut-fourneaux de charbon de bois, qui produisent du fer très pur et de haute qualité convenable pour l'acier de creuset. Aujourd'hui tant l'acier au carbone que l'acier d'outil sont utilisés.
La matière traditionnelle pour la poignée est le bouleau. Aussi le chêne, la cendre, l'écorce de pin, la corne (surtout l'élan et le renne), et l'os sont utilisés. Souvent la poignée est faite du matériel différent entre les entretoises.
En Finlande la marque MARTINII est la plus célèbre en matière de fabrication et de qualité.
En Finlande et Scandinavie du Nord beaucoup d'hommes sont très fiers des sculptures de la poignée de leur puukko.
418-Phurba (Tibet) Price on Request 418-Phurba (Tibet) Price on Request
Le Phurba est une dague de cérémonie Tibétaine .Ce modèle est recouvert d'argent.
458-Burmese knife (Dha family) S. 458-Burmese knife (Dha family) S.
Machette a large lame de Sumatra
501-Katana  Chine Republicaine. Price on Request 501-Katana Chine Republicaine. Price on Request
Katana Gunto, de l' armée impériale japonaise.
548-Facon (Argentine) Price on request 548-Facon (Argentine) Price on request
Facon Argentin :Ils existent une grande variété de couteaux facon entre autre le couteau verijero et le couteau caronero. Le couteau facon est un couteau a lame longue et modérée , il est une arme formidable de bataille bien que les gaucho les ait utilisés à d'autres nécessités : finir de tuer une vache, chasser et même manger. Les riches possesseurs agrementaient d'ornements a la feuille d'argent et d'or sur la lame ou la poignée. On peut voire souvent des initiales gravées.. Sur l'origine du nom de ce couteau nous pouvons dire qu'il y a plusieurs versions, le plus juste est celui qu'il indique qu'il vient de la langue portugaise, ou le "faca" est "le couteau" deformé en exageration espagnole il devient "facon" "le grand couteau".La caractéristique distinctive du couteau facon est l'existence de gardes de mains qui pourrait avoir la forme d'une traverse simple "cruz" ou "d'ese" ou "d'u".Leurs feuilles ont d'une longueur entre 30 et 40 centimètres de longueur et environ 20 à 35 millimètres de large, par rapport à leur longueur les feuilles apparaissent "fines", ils finissent à une pointe très aiguë Le fourreau peut être de cuir ou de métal ou la combinaison des deux..
Criollo argentins : ces couteaux ont une lame lanceolada, dénomme généralement "puñales" C'est un couteau décoré admirablement de riche ornements d'argent et d'or sur le manche et le fourreau.
Ils étaient la propriété de propriétaires terriens, des militaires de haut grade, politiciens, ou représentant de la haute classe des villes, avant d'être l'outil utilitaire de l'homme des champ . Le Criollos est nécessaire pour différencier complètement les autres couteaux; comme par exemple, "daga" ou "facon" légendaire.
549-rare Facon  (Argentine) S. 549-rare Facon (Argentine) S.
Facon Argentin :Ils existent une grande variété de couteaux facon entre autre le couteau verijero et le couteau caronero. Le couteau facon est un couteau a lame longue et modérée , il est une arme formidable de bataille bien que les gaucho les ait utilisés à d'autres nécessités : finir de tuer une vache, chasser et même manger. Les riches possesseurs agrementaient d'ornements a la feuille d'argent et d'or sur la lame ou la poignée. On peut voire souvent des initiales gravées.. Sur l'origine du nom de ce couteau nous pouvons dire qu'il y a plusieurs versions, le plus juste est celui qu'il indique qu'il vient de la langue portugaise, ou le "faca" est "le couteau" deformé en exageration espagnole il devient "facon" "le grand couteau".La caractéristique distinctive du couteau facon est l'existence de gardes de mains qui pourrait avoir la forme d'une traverse simple "cruz" ou "d'ese" ou "d'u".Leurs feuilles ont d'une longueur entre 30 et 40 centimètres de longueur et environ 20 à 35 millimètres de large, par rapport à leur longueur les feuilles apparaissent "fines", ils finissent à une pointe très aiguë Le fourreau peut être de cuir ou de métal ou la combinaison des deux..
Criollo argentins : ces couteaux ont une lame lanceolada, dénomme généralement "puñales" C'est un couteau décoré admirablement de riche ornements d'argent et d'or sur le manche et le fourreau.
Ils étaient la propriété de propriétaires terriens, des militaires de haut grade, politiciens, ou représentant de la haute classe des villes, avant d'être l'outil utilitaire de l'homme des champ . Le Criollos est nécessaire pour différencier complètement les autres couteaux; comme par exemple, "daga" ou "facon" légendaire.
1679- DaDao militaire 1900-1940 ( Chine) S. 1679- DaDao militaire 1900-1940 ( Chine) S.
1914- Dha Flintlock sword ( Burma 19th) S. 1914- Dha Flintlock sword ( Burma 19th) S.
Ce rare type de Dha fut fabriqué durant la seconde guerre Anglo Birmane en 1852. Les guerriers Birmans pauvres en armes à feu et ayant d'excellents forgerons, récupéraient les fusils pris aux anglais et forgeaient le canon en sabre Dha tout en gardant une partie de ce canon et perçaient une "lumière" afin d'installer la platine a silex. Le fourreau du Dha servait de crosse a ce pistolet de fortune.
Sans aperçu
Type :
Taille : 0 Ko





MonSite, création et hébergement gratuit de sites web